Opaline, Histoire de Coudre

Opaline_clo's (1)

Opaline_clo's (9)

Opaline_clo's (7)

Opaline_clo's (8)

Opaline_clo's (2)

Opaline_clo's (4)

Opaline_clo's (5)

Opaline_clo's (6)

Opaline_clo's (10)

Patron :

Chemisier Opaline, de la marque Histoire de Coudre, disponible en format PDF (7€)

Description :

Chemisier droit, légèrement évasé dans le bas,  pouvant se porter par dessus un pantalon ou dans le pantalon. 2 longueurs de manches sont proposées. Chemisier avec col châle long ; Empiècement devant avec empiècement incrusté ; Double boutonnage devant ; Manches longues terminées par un poignet large et fente indéchirable

Marges de couture :

Les marges de couture ne sont pas incluses. Il est conseillé d’ajouter 1 cm sur toutes les pièces du patron, sauf les ourlets

Eventail de taille :

Le patron du chemisier Opaline est édité de la taille 34 à la taille 48. J’ai choisi la taille 46 qui correspond à mon exact tour de poitrine (mon tour de taille et mon tour de hanches correspondent à la taille 44). Je vous conseille de vous fier à votre tour de poitrine, et si vous avez un doute par rapport aux mesures du vêtement fini (qui est quand même assez large), prenez les mesures de votre carrure et comparez avec la pièce du dos du patron.

Fournitures :

1m50 de sergé de coton blanc, Marché St Michel à Bordeaux

14 boutons couleur caramel, Diffus Laine Tissus (Gradignan)

Vlieseline

Modifications :

Je n’ai cousu qu’un seul bouton sur les poignets de manche, car j’ai eu le malheur d’en casser un (et évidemment, je n’en avais acheté que 14 :/)

Le point [Wearability Project]

Confort : 5/5

Dressing : 4/5

Style : 4/5

Bilan : Couture « Besoin de Basiques » avec ce chemisier original mais féminin !

Mon avis :

Voici le petit dernier la collection de patrons « Histoire de Coudre » : le chemisier Opaline. J’ai été immédiatement  séduite par le visuel du modèle et surtout ce double boutonnage qui m’a fait craqué instantanément ! En plus, nous avons donc un col « châle », un empiècement tout en angles, des manches longues avec fente et poignets boutonnés, que de jolis détails qui font marier technique et esthétique.

Je manque de vêtement blanc dans mon armoire – alors que paradoxalement, j’aime le blanc : c’est simple, sans chichi et cela illumine une tenue. C’est donc sans trop de souci que j’ai choisi de réaliser Opaline ainsi, pour une version intemporelle.

C’est certainement mon expérience qui va me faire dire cela, mais je ne l’ai pas du tout trouvé difficile à réaliser. Les étapes se sont enchaînées sans souci, calmement, et je dois avouer que tout était bien détaillé pour moi. Toutefois, et dans un souci d’objectivité, ce n’est peut être pas un modèle adapté aux débutantes mais ce qui est sur, c’est avec ce genre de projets que l’on apprend, et l’on en ressort plus aguerrie. Incontestablement.  Le niveau d’un patron de couture n’est pas là pour nous mettre des barrières, au contraire ! Un modèle dit « difficile » est juste là pour nous donner une indication en terme de technique et/ou de temps, et non pas pour être cloisonné pour un seul et même niveau. C’est ainsi que l’on progresse, avec des vêtements un peu plus « technique » que d’autres. Et je crois ne pas me tromper si je vous dis que des petites astuces concernant ce modèle seront publiés sur le blog Histoire de Coudre, pour vous aider à sauter le pas ;). Alors, allez vous vous lancer ?

Comment trouvez vous ce nouveau modèle ? Vous aussi, le double boutonnage vous fait il craquer ?

Happy Couture !

signature

Publicités

12 thoughts on “Opaline, Histoire de Coudre

  1. D’accord avec ta réflexion très juste : c’est en essayant des patrons un peu plus difficile, avec du temps devant soi, en se donnant le droit à l’erreur, qu’on progresse.
    Merci pour ta présentation, très jolie réalisation !

  2. Très belle réalisation, mais comme je le disais sur le blog de Michèle, je ne suis pas fan de ce modèle malgré le double boutonnage…Le col châle…bof….ça fait un peu vieillot…mais bon, ce n’est que mon avis perso, il en faut pour tous les goûts ma brav’dam! Béné

  3. Elle est jolie ton opaline en blanc. Cela lui donne un côté chic et estival en même temps . Le col châle et le double bouonnage en font un modele original.
    Mais dis moi c’est moi ou le boutonnage est inversé ? 😉
    Belle journée à toi

  4. Et bien justement, c’est ce double boutonnage que je n’aime pas. J’adore le grand col châle, les manches bien longues avec poignets hauts, mais pas le double boutonnage. Je ne sais même pas trop pourquoi d’ailleurs…
    J’ai vu une version avec des boutons et tissus ton sur ton et ça passe mieux déjà.
    A part le boutonnage, j’aime bcp ta version blanche. Je trouve qu’un haut blanc rend n’importe quelle tenue, tout de suite plus habillée.

Ecrire un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s