Rose, Chez Machine

Restons dans le thème des patrons « Chez Machine » (et aussi accessoirement dans le thème « cuissots à l’air ») avec un autre patron de la collection : la jupe Rose.

Avant de plonger dans ce modèle, une petite introduction s’impose : les patrons Chez Machine ne sont pas encore à la vente pour la simple et bonne raison que les créatrices ont décidé de lancer un appel de fonds pour lancer l’impression de leur collection au plus juste. Sur le site de KissKissBankBank, vous pouvez soutenir leur projet et à chaque pallier correspond une contribution. Genre pour 20 €, on a droit à un patron au choix + un cabas en tissu bio fabriqué en France s’il vous plait ! Les patrons de couture seront disponibles à la vente le 21 novembre mais en attendant, la petite équipe a contacté quelques couturières pour tester les patrons en amont de leur commercialisation. Encore une fois je trouve que c’est une bonne idée pour accompagner le lancement d’une marque – surtout qu’en ce moment, je sais pas vous, mais moi je trouve que les sorties de patrons mais surtout de marques toutes fraîches me dépassent ; il y en a partout tout le temps ; on ne sait plus où donner de la tête, les marques rivalisent avec des styles et des projets bien différents, et il m’est particulièrement difficile de me faire une opinion (les commentaires du genre : Waouh j’adore, c’est trop canon, je suis fan.. moi ça me laisse complètement de marbre !). Tout cela me laisse un gout d’une légère overdose – trop de tout, tout le temps et devant l’arrivée de toute cette nouveauté, cela provoque l’inverse chez moi : je vais avoir tendance à laisser toute cette nouveauté de côté, pour soutenir et faire confiance à mes marques préférées qui ont déjà fait leurs preuves, et dont je sais que je ne serai pas déçue ! Mais en ce qui concerne Chez Machine, j’ai immédiatement accroché sur deux points : l’éventail de taille qui va jusqu’au 56, et surtout le côté « local » avec ces deux nanas pleins de pep’s qui viennent du Sud Ouest 😉

Du coup, je me suis laissée très légèrement emportée dans cette introduction donc il est temps de rentrer dans le vif du sujet

rosewax_clos-4

Je vous avais prévenu : c’est le retour de la gambette à l’air !

Chez Machine, petits détails et grandes idées

Si vous avez bien lu mon intro donc, je vous disais que les patrons Chez Machine n’étaient pas encore sortis. J’ai donc reçu ce test en mode « premier jet » : la planche de patron et le livret dans une enveloppe totalement impersonnelle. La planche du patron est définitive, mais le livret peut connaitre encore quelques changements, c’est pourquoi je ne vais pas rentrer en détail sur la construction de ce dernier. En ce qui concerne son contenu, il est vraiment très complet : la marque a à cœur de pouvoir être accessible aux plus débutantes, et cela se ressent dans le livret. Mettons de côté tout ce qui concerne les explications et le modèle qui sont honnêtement la base de tout livret (explications claires et détaillées en image, tableaux de mesure, plans de coupe, tissus recommandés, fournitures et même mesures du vêtement fini) pour nous concentrer sur le petit plus de Chez Machine :

→ Les « M » : tout le long du livret, des icônes M se promènent mais c’est pas pour faire joli : ils indiquent que sur le site internet de la marque, on peut trouver plus d’informations pour nous aider à y arriver (pour le moment, peu de tutos vidéos, mais je suppose que tout sera bien complet sur le site le jour de la sortie officielle 😉 )

→ Les « Astuces » : à chaque passage un peu délicat ou demandant une technique particulière, on a droit à une petite astuce qui nous détaille un peu plus comment y arriver ou pour éviter certaines erreurs courantes…

rosewax_clos-2

D’autre part, concernant la planche de patrons, Chez Machine a tout bon :

→ Les couleurs : Chez Machine a choisi de différencier les tailles par les couleurs, et je préfère nettement cette solution pour les patrons (sauf pour les PDF car cela demande de pouvoir imprimer en couleur ce qui n’est pas forcément le cas…) : la couleur est beaucoup plus facilement repérable selon moi que les différentes textures de traits, surtout dans les cas où toutes les tailles se superposent et se rejoignent

→ Les marges de couture : Avec ou Sans ? L’éternelle question ! Chez Machine n’a pas voulu nous fâcher et nous propose les deux !!! (je comprends encore mieux pourquoi l’option couleur a été choisie). Le trait plein correspond au patron marges incluses, et le trait en pointillés correspond au patron sans marge. Par contre, les marges d’ourlet de la jupe ne sont pas comprises ; avec le recul je trouve cela un peu dommage car tout était vraiment bien pensé jusque dans le détail.. alors pourquoi ne pas inclure les marges d’ourlet.. Peut être que les filles de Chez Machine auront une réponse 😉

Je confirme donc que ces patrons sont adaptés aux débutantes, avec de très bons supports pour aider à la réalisation. Après, il faut rester attentif au choix du patron parce que Rose reste un modèle avec des petits détails techniques (mais rien de bien méchant toutefois)

rosewax_clos-6

rosewax_clos-5

Rose : la jupette aux multiples facettes

Cela ne vous aura pas échappé : j’aime le court. Jupe, short, robe, je prends tout ce qui est au dessus du genou, et même mi cuisses. Rose est une jupe courte, mais pas mini, donc mieux vaut être à l’aise avec cela ! Par contre, je vais être honnête, je ne la porte pas sans collants. Le jour où j’ai pris les photos, il faut dire qu’il faisait chaud donc j’ai préféré rester naturelle, mais en vrai de vrai, elle sera portée surtout cet automne, et surtout avec des collants !

D’un point de vue technique, Rose est de difficulté moyenne. Elle se ferme avec une fermeture éclair invisible et les deux volants du devant vont demander un peu plus de temps que d’habitude. J’ai préféré les doubler car d’une part mon tissu assez léger le permettait et d’autre part je voulais des finitions les plus propres possibles. Mais sachez que vous pouvez faire un ourlet simple, si vous ne voulez pas les doubler – mais n’oubliez pas qu’un ourlet sur une couture arrondie peut être bien plus difficile que de doubler le volant ! Tout cela va dépendre de votre choix de tissu : plus il sera épais, et moins il faudra d’épaisseur à assembler à la ceinture, donc à vous de juger surtout que les volants sont totalement optionnels : vous pouvez mettre les deux, juste celui du dessus ou juste celui du dessous voire même aucun pour une mini ultra simplifiée !

Alors je sais qu’avec cet imprimé quasi psychédélique, on ne voit presque rien, mais j’avais besoin et envie d’une jupe pleine de pep’s ! Et ce wax attendait depuis trop longtemps dans mon stock (objectif déstockage +++) et je suis contente car je trouve que j’ai bien fait de le couper pour Rose !!

rosewax_clos-3

Un petit détail à vous signaler ; Rose est disponible de la taille 34 à 48. Oui oui, jusqu’au 48. Ahhh… On me souffle dans l’oreillette que j’avais parlé dans mon introduction de patrons allant jusqu’au 56 ?

Ben oui, Rose fait exception. Mais à ce sujet je reste mitigée. Je comprends très bien que ce genre de jupes ne va pas mettre en valeur des filles qui s’habille en 56 mais ma question est : pourquoi alors proposer cette jupe si elle ne va pas à toutes ? Pourquoi ne pas essayer de trouver un autre modèle qui ira aussi bien au 34 qu’au 56 ? Mais c’est là, la vraie difficulté ! Parce qu’une jupe ajustée n’est pas comme un vêtement en jersey informe (comprendre mou sans tenue) qui peut s’adapter à toutes. Il faut bien avoir en tête qu’à partir d’une certaine taille, il y a un critère esthétique qui entre en jeu et on ne peut pas proposer n’importe quoi (m’enfin je pense !). J’ose espérer que pour combler ce vide de Rose pour les tailles supérieures à la taille 48, la marque va plancher sur une variante, une sorte de Rose bis qui sera adaptée aux plus rondes d’entre nous, parce qu’elles aussi ont le droit de porter des mini ajustées 🙂

Ma foi c’est un sujet long à débattre, mais je pense que la décision de ne pas grader Rose au delà du 48 a été bonne : les volants sur le côté et le côté très ajusté ne sont peut être pas adaptés pour au delà. En tout cas, je reste particulièrement conquise de découvrir des mannequins sur leur site qui font aussi du 46 voire plus, et cela prouve bien l’attachement de la marque à proposer des patrons pour toutes 😉 La mode n’est pas une question de taille je vous le rappelle !!

rosewax_clos-7

Il me tarde en tout cas de découvrir les autres modèles petit à petit, pour pouvoir me faire une opinion plus précise de tout les jolis modèles de la collection Aurore

La récap’

→ Patron Rose, de Chez Machine, disponible le 21 novembre au format pochette. Je la porte sur ces photos avec un bottie Nettie de Closet Case Files

→ Taille 44, selon mes mensurations, sans modifications

→ Fournitures : 2 m de wax imprimé léger, une fermeture éclair invisible et un bouton pression

Que pensez vous de Rose ? Avez vous un coup de coeur sur la collection Aurore ? Des patrons jusqu’au 56, ça vous intéresse ?

Je vous embrasse !

signature

Publicités

43 thoughts on “Rose, Chez Machine

  1. Elle est jolie cette petite jupe et je la trouve originale.
    Reste à savoir le prix du patron parce moi je déplore le coût (15 et même 17 € parfois : complètement aberrant). On nous prend pour des vaches à lait.

    1. Bonjour Vivi,
      Il n’y a pas si longtemps, j’étais de votre côté. Et j’avoue que payer 15€ un patron m’a souvent dérangée. Mais comme je suis incapable de décalquer quoi que ce soit sur une planche de magazine… 🙂
      Et puis me voilà de l’autre côté… A m’arracher les cheveux avec Maïder pour que tout le monde s’y retrouve… Nous n’avons pas encore défini le prix de nos patrons. Mais je peux vous dire quels aspects vont entrer en ligne de compte pour son calcul:
      * D’un point de vue matériel:
      – l’impression en couleur, c’est trois fois plus cher…
      – Le nombre de déclinaisons: une planche ne suffit pas (sauf pour Rose).
      * D’un point de vue, charge de travail:
      – quand les modèles possèdent des déclinaisons vraiment significatives, le travail est considérable: Je pense par exemple à la robe Clarisse (nous n’avons pas joué qu’avec les longueurs de manches et de jupe, Mais vous aurez le choix entre pinces poitrine ou découpés princesses, encolure ronde ou coeur). Toutes ces déclinaisons c’est autant de travail de prototypage, de gradation, d’explications, etc pour qu’à l’arrivée, vous puissiez faire non pas une robe mais une demi-douzaine différentes.
      De plus, proposer des grandes tailles, nécessite de sous traiter la gradation à partir du 48: elle est particulière car doit tenir compte des formes et nous voulons proposer un produit de qualité. C’est un cout supplémentaire.
      Notre but est que votre patron soit amorti et fiable! Mais aussi qu’on puisse se nourrir, sans que ce soit de votre lait. 😉 Car oui nous sommes passionnées mais non nous ne travaillons pas pour la gloire! 🙂 Et même pour les indépendantes qui ne proposent pas autant de variations, elles proposent des pièces travaillées, précises, des impressions couleurs aussi parfois, etc On ne s’en rend pas compte Mais le travail en amont est considérable… Si vous souhaitez plus details, n’hésitez pas. 😉

      1. Bonjour Aurélie,
        Je débute en couture et j’ai un peu hésité vu le prix du patron et maintenant je le rejette beaucoup car il n’est plus disponible à la vente. Je parle du patron Clarisse. Je comprends vu vos explications que c’est beaucoup de travail. De plus c’est avec plaisir que je paye un article à sa juste valeur et au fil de mes lecture sur votre entreprise je suis conquise. J’espère que vous allez ré éditer ce patron ( rapidement si possible) et j’espère que cette fois je ne le raterai pas.
        Fabienne

    1. Merci beaucoup Tiphaine ! Je suis certaine que cette jupe est carrément ton style 😉
      Et moi aussi j’ai tendance à dire waouh canon, je l’adore, tu sais ^^ c’est juste que là, certaines s’extasient un peu trop facilement (je trouve) et je trouve qu’on a surtout tendance à dire que tout va, alors que des fois cela ne va pas !
      Bisoussss

  2. Waouhhh ! Quel article!!! 👌🏼 toutes tes remarques sont intéressantes. Et je vais M’ empresser de te répondre ici car je suis certaine que d’autres auront eu les mêmes interrogations. 😉
    Pour être honnête, pour ma part et donc personnellement (Aurélie), lorsque j’ai lancé ce projet (il y a quand même bientôt 2 ans que je bosse dessus), il y avait déjà quelques marques de patrons indépendants. Et plus les mois passaient et plus j’en voyais fleurir. Et moi dans mon coin, en travaillant dans le plus grand des secrets, à me demander « à quoi bon?! » Car très sincèrement, je partage ton ressenti: finalement restons sur nos valeurs sûres. Ces marques qu’on aime tant Et dont on est sure que la qualité. Et puis, je me remotivais en me disant que oui ok il y avait du monde, de l’offre Mais qu’au final personne n’apportait ce que je voulais apporter. Je l’avais la valeur ajoutée. Je tenais à apporter ce qui m’avait manqué quand j’ai commencé et pouvoir permettre à des femmes rondes de se mettre en valeur. Alors j’ai pris le risque. Et puis au fil de l’aventure, des rencontres avec Maider on s’est lancées toutes les deux. Advienne que pourra!
    Ensuite pour les petits M qui dansent sur ton livret, oui ils auront tous leurs tutoriels. 🙂
    Tu as tout compris pour la couleur. Dans notre cahier des charges il y a la clarté de la planche. Je ne parle pas du cas de Rose Mais d’autres modèles sont déclinables et en plus pour permettre l’option avec ou sans marges de couture… En noir et blanc, ce n’était pas possible…
    Pourquoi pas de marges d’ourlets?! Parce que certains modèles, suivant les déclinaisons, les marges d’ourlets ne seront pas les mêmes… On a longtemps hésité et toujours par souci de clarté on a décidé de laisser comme ça. Apres rien est figé et on attend beaucoup des retours (de nos testeuses et plus tard de nos clientes) pour améliorer nos produits.
    Pour Rose, oui elle ne va que jusqu’au 48. En effet, on peut faire un 52 et porter une petite jupette. Mais Rose et ses volants qui donnent du volume ne seraient pas très flatteurs. Sur 9 modèles, 6 vont jusqu’au 56. Seules Ava (nous avions des doutes sur le seyant de l’encolure), Rose (pour les raisons évoquées plus haut) et Juliette (qu’on a tenté Mais l’essai n’était pas concluant à cause des manches longues qui sont assez larges…) ne vont que jusqu’au 46/48.
    Voilà c’est un beau pavé mais je pense que c’était important de l’écrire.
    En tous cas, ta rose est canon. Et personnellement, j’aime beaucoup cet effet psychédélique ! Tu as de belles jambes ce serait dommage de ne pas les montrer! Merci pour ton article Et de t’être prêter au « jeu » du test. ❤️

  3. Merci pour cette présentation détaillée ! (Moi qui ai recu mon patron test mardi je ne vais plus rien avoir à dire :-))) Je te rejoins totalement sur l overdose et l over-enthousiasme sur toutes ces nouvelles marques et sorties… pas facile de sortir du lot ET de s y retrouver. Pour moi la sincérité et la transparence de chez machine sur leur démarche fait la différence.

    1. Entièrement d’accord avec toi Perrine ! Sauf sur le fait que tu ne vas avoir rien à dire ! Chaque article est bien spécifique à sa blogueuse et c’est de chaque blogueuse de Chez Machine a besoin 😉
      C’est très bateau ce que je vais dire mais c’est vraiment le cas : j’ai hâte de lire ta plume !

  4. En effet ces derniers temps c’est l’overdose…pour des modèles qui sont rarement d’une originalité folle.
    J’ai de plus en plus souvent une impression de « déjà vu » à chaque nouvelle sortie de patron :-/

    Je n’ai pas particulièrement accroché pour « Chez Machine » mais ta jupe est très jolie et la vue de profil est vraiment très jolie.

    1. rien n’est figé. Nous entendons toutes les remarques et nous notons dans un coin de tête ce désir du 32 pour nos prochaines collections. Cependant, je vais vous avouer un petit secret: décalquer le 34 sans marges de couture et le coudre avec une marge de 1cm, ça peut le faire… 😉

  5. Hello,

    Je trouve ta jupe magnifique, elle te va comme un gant ou plutôt comme une mitaine, car elle est mini, et de ce fait elle ne correspond pas à mon style. Cependant ces créatrices semblent avoir fait un beau travaille et la belle robe Clarisse m’appelle de ses sirènes. Les quelques réalisations en ligne sont prometteuses.
    Merci à toi de m’avoir fait découvrir une nouvelle marque de patron !!
    Gattacanne

  6. J’ai écrit mon deuxième pavé depuis mon portable et j’émets quelques doutes sur le fait que ça ait fonctionné. Alors, je me permets de me lancer de nouveau, car tes remarques sont tout à fait constructives et je pense que beaucoup se posent, ou se poseront à l’usage, les mêmes questions que toi.
    Concernant les sorties patrons, je ne vais pas mentir, je comprends cette overdose. Il y a des marques existantes depuis quelques temps déjà et très fiables, qui savent se renouveler et nous font vibrer à chaque collection. Il y a de plus en plus d’offres et nous (je parle en tant que couturière loisir) pas plus de temps pour suivre…
    Quand j’ai commencé à travailler dans l’ombre sur le projet « Chez Machine », il y a deux ans, il y avait déjà quelques marques mais pas autant. Au fur et à mesure que j’avançais le projet, je voyais fleurir les marques. J’ai eu de grosses périodes de doutes. « A quoi bon? ». Et puis, je me suis dit préférer avoir des remords que des regrets. et j’ai aussi fait le point sur ce qu’allait proposer « Chez Machine ». ça n’existait pas encore, alors pourquoi ne pas tenter l’aventure?
    Pour les M qui dansent sur ton livrets test, oui ils auront leurs tutoriels sur notre site, en temps et en heure! 🙂
    Pour l’impression couleur, tu as tout compris. La clarté de la planche est un critère de notre cahier des charges. Il était impossible d’avoir une planche claire avec et sans marges de couture en noir et blanc.
    Concernant les marges d’ourlets, ta remarque est pertinente et a suscité chez nous beaucoup de réflexion. Or il se trouve que certains modèles ont des déclinaisons ne demandant pas la même marge d’ourlet… dans un souci d’unité et toujours de clarté de planche, nous avons opté pour la solution de les faire ajouter. Mais rien n’est figé, encore une fois. Nous attendons beaucoup des retours des testeuses comme toi et de nos futures clientes pour améliorer nos produits.
    Et puis Rose ne va effectivement que jusqu’au 48. Je suis bien d’accord avec toi: au-delà du 48, on a le droit de montrer ses jambes et ses formes. Mais dans le cas de Rose et de ses volants qui donnent du volume, ce vêtement n’aurait pas été du plus flatteur… Sur 9 modèles en tout, seulement 3 s’arrêtent aux tailles standard: Rose (pour les raisons évoquées ci-dessus), Ava (sur lesquels nous émettions des doutes sur le seyant de l’encolure à partir du 48) et Juliette (qui au départ était prévue pour aller jusqu’au 56, mais après prototypage et essai, ce n’était pas convaincant…)
    Dans tous les cas, nous te remercions pour cet article sincère et constructif. Être testeuse, à notre sens, ce n’est pas faire la promotion mais être objective, apporter un regard neuf lorsque le nôtre s’embrume. Merci de l’avoir fait pour Rose et de nous encourager dans notre aventure. ♥♥♥
    PS: ta Rose est canon! j’aime beaucoup cette version un brin psychédélique! et elle te va parfaitement!

  7. Waouw, cette jupette est canon, tout comme toi!
    J’ai participé au crowdfunding de la marque, parce que le projet me semble prometteur et que je suis curieuse de pouvoir tester un de leur patron « complexe » (j’ai téléchargé le short, mais la coupe, bien que très travaillée, me semble for simple, donc difficile de se faire une idée de la qualit »e du patronnage je trouve… Mais je suis très contente de ce patron gratuit malgrétout hein!).

    Par contre, contrairement à toi, j’émets une certaine réserve sur le patron en couleur: étant daltonnienne, j’ai parfois du mal à discriminer certaines couleurs entres-elles si les lignes ne sont pas de styles différents

    J’en profite donc pour donner une petite astuce au filles de Chez Machine: pour que votre planche à patron soit (quasi) 100% daltoniens compatible, il faut que, lorsqu’on prend une photo N&B de la planche, on puisse faire la différence dans les nuances de gris qui en résulte. Autrement dit, il faut que l’intensité de couleur soit différente pour chaque ligne. Comme ça, même si je ne sais pas faire la différence entre le rouge et le vert, je peux toujours en voir un plus foncé que l’autre!

      1. En plus d’aider les daltonien(nes), ça aide aussi celles et ceux qui comme moi décalquent sur du papier épais! Je décalque les patrons sur ma fenêtre et les couleurs passent très mal à travers le papier kraft brun.

        Très jolie réalisation en tout cas!

  8. Cette jupe est vraiment adorable !!! J’adore cet ensemble de plis sur ce modèle, c’est vraiment très élégant et ça amène une petite touche d’originalité vraiment top !!! Et ton tissu est super joli, c’est chouette que tu l’aies gardé pour ce beau projet !!!! Pour la jupe en elle-même, elle te va super bien, sous toutes les coutures !!! Bravo !!!

  9. Tu est canon dans cette jupe! Je trouve les découpes très originales, et on peut jouer avec les volants.
    Pour répondre à ta question, j’aime bien cette collection et moi qui suis toujours en pantalon, Enzo me fait de l’œil. La robe clarisse raccourcie en tunique me parle bien aussi et bien entendu des patrons qui vont jusqu’à la taille 56 ne peuvent être que bienvenus!
    Mais bon, je vais me calmer et coudre d’abord ce que j’ai sur ma liste, sinon je ne m’en sort plus : D

  10. Elle est très jolie cette jupette : ces volants sont très chouettes !
    Je te rejoins sur l’exubérance qui accompagne la sortie de certains patrons, on a tendance à se laisser emporter par la vague et ce n’est pas facile de résister et de prendre du recul, surtout quand tu débutes en couture. J’ai ainsi acheté quelques patrons que je ne suis pas sure de coudre un jour car je me suis rendue compte plus tard qu’il y avait des aspects qui ne me convenaient pas même si c’était très beau sur le mannequin.

  11. Elle est vraiment très mignonne cette Rose … Et je suis entièrement d’accord avec ton intro et partage ta réaction : trop de nouveautés, tout le temps, sans forcément d’originalité d’ailleurs … dans les patrons, et je me réfugie aussi vers mes créatrices préférées !

  12. Merci Clo pour cet article fort détaillé. Je te rejoins sur l’overdose de nouvelles marques et de modèles, je reste sur mes marques fétiches et je vais piocher dans les vieux patrons (refaire une signe, la Moneta… enfin, et mes Burdas). Pour ce quei est de cette nouvelle marque , je trouve ça top un tel panel de taille (mais alors si cela va jusqu’au 5§ , pourquoi ne pas commencer .. au 32?). Pour l’instant seul La Maison Victor propose cette taille (et le 30 aussi), parce que j’ai une amie qui ne trouve pas où s’habiller… Et du col j’ai gradé des modèle depuis le 34.
    Bref, j’attends pour l’instant les réalisations et les avis sur Chez Machne ( et tton avis est très très important pour moi!). Su leur video de présentation, je trouvais les modèles un peu basiques. Maintenant j’ai vu que les patrons avaient des niveaux de difficultés différentes. Donc j’attends encore un peu, mais j’ai grave envie de les soutenir parce qu’elles sont du coin!
    Bon et puis enfin et surtout: tu es CANON encore une fois! le Body est parfait avec cette jupe et tu as des jambes… Wouha ou!
    Pour ce qui est du modèle, tu le mets bien en valeur avec ton choix de tissu, mais je porte peu de jupe…
    Bises tout plein , et à bientôt! Ton pull t’attend…

  13. Merci pour cette jolie découverte !!! Tu connais mon ressenti sur cette course au patron mais… Tu as vu l’état vieillissante de ma garde-robe. Ce sera parfait pour me renouveller. J’adhère aussi au mini qui te sied à ravir.

  14. Super jupe et coupe très originale.
    Tu la portes très bien et le coloris de la jupe, j’adore.
    Tu peux te permettre de t’habiller en court, ça te va à merveille. Quant aux poteaux blancs comme tu dis, tu es un peu dure avec toi, il suffit de mettre de l’autobronzant puisque tu ne t’expose pas au soleil, ça fait de jolies gambettes.
    Bravo !

  15. J’adore ton honnêteté Clotilde!

    Par contre je ne comprends pas l’intérêt de proposer des patrons avec ou sans marges de couture en même temps. Il y a vraiment des gens qui préfèrent les patrons sans marges incluses?? ahah

    Concernant ce que tu évoques en première partie de ton article, je suis un peu d’accord. Il y a trop de tout en ce moment. J’ai l’impression qu’on nous pousse un peu à la surconsommation, et moi de mon côté je ne cherche qu’une chose en ce moment: écouler mon stock de chutes et vider mes tiroirs, refaire des patrons que j’ai déjà cousu pour voir comment ma technique a évoluée depuis mes premiers essais… je trouve que ça donne tellement plus de sens aux choses! Bon après chacun fait et consomme comme il veut hein… mais c’est vrai que toute cette diversité est un peu « embrouillante »!

    J’avoue que du coup c’est un peu pour ça que jusque là je ne m’étais pas trop retournée sur Chez Machine. Je ne craque pas vraiment pour leurs modèles mais le concept du coudre des modèles qui vont à tous les types de femmes peut être intéressant. Après je pense que ça a aussi ses limites….

    J’ai envie de me tourner vers les accessoires de mon côté! Et aussi de me mettre plus sérieusement au patchwork qui est un art que j’affectionne tout particulièrement! Que de boulot pour notre plus grand plaisir n’est ce pas? Un bel automne madame!

  16. J’aime vraiment beaucoup cette jupette ! Elle te va à ravir !
    Sinon une nouvelle marque de patrons, pourquoi pas… En tout cas l’effort pour couvrir toutes les tailles est vraiment à saluer !

  17. Article très intéressant et tellement détaillé ! Bravo. C est la premiere fois que je lisais un de tes articles et certainement pas la derniere fois car «whaou,trop canon, j suis fan !!» 😝😂

  18. Hello,
    merci d’avoir rouvert les com pour les retardataires ^^
    Je voulais revenir sur ce que tu disais sur la profusion de marques et de patrons : honnêtement il y en a beaucoup. Peut être pas trop parce qu’il en faut pour tous les goûts mais j’avoue que personnellement, j’ai du mal a m’intéresser a tout ça en ce moment. Trop d’infos, trop de nouvelles marques : je regarde pour me tenir au jus (manquerait plus que je devienne has been hihihi) mais même chez les anciennes c’est plus comme avant (enfin mon comportement).
    C’est simple ces derniers mois j’ai du acheter 2 patrons a tout casser (depuis juin je dirais) : le Montmartre et la chemise Hedwige. Ben je ne les ai toujours pas cousu. Impossible de me motiver (d’ailleurs dans la collec hiver il n’y a que du « vieux » hormis ces deux la). Je fais un effort pour les patrons de Pauline que je teste mais sinon j’ai du mal. Typiquement la dernière collec de RDC, j’adore la jupe et la robe Ondine mais j’ai l’impression d’avoir une to do list déjà tellement longue !! C’est comme si les to do list du boulot envahissait mes loisirs. J’ai l’impression de regarder ça de loin, trèèèès loin et de rater des trucs ^^ mais on ne peut pas tout coudre, hein ? Rassure moi ? Comment font les gens qui arrivent a poster 2 fois par semaine sur leur blog ? (en même temps si j’avais pas un boulot qui me faisait faire des horaires de débile !).
    Je me sens tellement a la traîne que du coup je me suis mise au tricot (en même temps je dois rentrer en Bretagne tous les we en ce moment et les 11h de transports … ça aide)

Ecrire un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s