Ernest, République du Chiffon

C’est Dimanche, il fait frais, il fait gris, la semaine a été loooooonnnnnngggggggue (enfin, surtout pour moi !) l’occasion de se poser un peu et de vous proposer de lire tranquillement mon article sur le manteau Ernest de République du Chiffon.

ernest_clos-6

Un Ernest peut en cacher un autre

J’attends toujours avec impatience les collections de République du Chiffon pour deux choses : 1, leur modèle de pantalon, et 2, leur modèle de veste/manteau. Alors, cette année côté pantalon je suis restée un peu sur ma fin car Géraldine a décidé de proposer une salopette, donc je misais TOUT sur le manteau car Dieu sait à quel point j’aime les pièces hivernales de RdC.

Je pense qu’au premier coup d’oeil, je n’ai vu QUE le col Claudine, et cela a un peu atténué mon enthousiasme. Ok, c’est joli, c’est mignon tout plein, alors je crois que je fais peut être une overdose de ce col que l’on voit depuis tant d’années. Mais en fait, la vérité en vrai, c’est que j’ai de suite pensé :

Moi en hiver j’aime bien m’emmitoufler jusqu’au cou, alors mon col Claudine – sous mes triples écharpes et mes snoods XXL, on ne va pas le voir ?

J’ai donc décidé de sacrifier ce col pour une version moins féminine, mais plus facile à porter. Ernest n’est donc plus tout à fait lui même, et ce d’autant plus que j’ai décidé de le transformer en veste de mi saison. Comme quoi, avec un seul et même patron, les rendus peuvent être vraiment totalement différents (mais ça, vous le saviez déjà, n’est-ce pas ?)

ernest_clos-2

ernest_clos-9

Ernest en automne

C’est un peu par nécessité que j’ai décidé de m’en faire une version plus légère. Ernest a été cousu il y a plusieurs semaines de cela, et les journées n’étaient donc pas aussi froides qu’elles peuvent l’être aujourd’hui (et même il fait très doux aujourd’hui ^^) donc j’ai eu plutôt envie de me coudre quelque chose que je pourrais porter de suite, si vous voyez ce que je veux dire… Et je dirais même plus : dans le cadre d’un test, l’épreuve du « porté au quotidien » n’est vraiment pas à négliger :

J’essaye vraiment de porter mes créations ne serait ce qu’une seule journée pour avoir un retour sur quelques points qui me paraissent indispensables (le confort, la facilité ou non d’enfilage, la résistance aux multiples mouvements divers, etc…)

Avec un manteau, j’ai plusieurs critères cruciaux :

  • Est-ce que j’arrive à l’enfiler facilement ? Sous un Tshirt ? Un pull fin ? Ou un gros pull ?
  • Reste – t – il confortable lorsque je m’assoies en voiture ?
  • Est – il aussi joli ouvert que fermé ? (je sais vous allez peut être me trouver débile, mais certains de mes manteaux ou vestes sont bien plus jolis portés fermés qu’ouverts, et c’est important pour moi de le savoir par rapport à ma tenue ou à la météo ^^)
  • Est ce que je peux porter facilement par dessus des écharpes/snoods/tours de cou ?

J’avais donc un retour très positif pour mon Ernest de mi-saison, sachant donc que le seul côté négatif pour moi était ce dernier point, mais on a déjà répondu à cette question si vous avez bien tout lu. (Petit aparté concernant ce col Claudine – décidément – je tiens à vous signaler toutefois que dans le cadre de ce test, j’ai bien cousu le col mais juste en mode « bâti » afin de m’assurer de la cohérence du patronage, des proportions et du tombé sur le vêtement).

Pour cette version automnale, j’ai donc choisi un lainage fin moucheté dans les tons marrons (marché St Michel il y a des années !) couplé à un coton satiné couleur café

ernest_clos-8

Construction du modèle : les points techniques.

J’ai vraiment envie de vous faire un roman là dessus, alors je vais essayer d’être brève mais succinte ;).

Les lignes et les détails d’Ernest sont vraiment abordables pour une pièce de manteau.

  • Le devant présente une découpe dans laquelle est insérée une poche à passepoil large. Un détail sacrément mignon pour pas trop d’effort.
  • Le dos est en deux parties : un empiècement sur le haut qui permet un large pli creux.
  • Un col Claudine bien large
  • Une parementure devant et dos
  • Le bas du manteau contient des enformes distinctes, alors que pour le bas des manches, les enformes sont comprises dans la manche (et tout se met en place avec la couture de la doublure)
  • Les manches sont en deux parties : un dessous et un dessus de manche.
  • Une doublure avec le petit pli en bas du manteau

Bref, vous qui avez déjà cousu un manteau, vous pourrez donc peut être constater par vous même la relative facilité et les lignes simples du modèle, et je vous le confirme… La difficulté ne vient pas de là  – enfin, je pense 😉

Ernest est un manteau totalement doublé et même, totalement thermocollé : Géraldine prévoit le thermocollant pour toutes les pièces du patron. Du coup, c’est long, mais genre très long. Entre la découpe des pièces extérieures, celles de la doublure et le passage au fer pour le rigidifier, mieux vaut ne pas être pressé. Encore heureux que le modèle reste relativement « simple » en terme de construction, j’ai passé bien plus de temps à préparer mes pièces qu’à les coudre ! J’ai utilisé le thermocollant le plus fin possible que j’ai trouvé, étant donné la finesse de mon lainage, à part pour les passepoils des poches et pour les bas des manches où j’ai préféré quelque chose de plus rigide.

La difficulté majeure de ce modèle réside dans la couture des manches : l’embu est important, et ce sera un peu plus difficile à résorber avec une manche thermocollée. Je ne saurais trop vous conseiller de bien répartir l’embu sur le tout le dessus de manche (et pas uniquement la tête de manche) en faisant des fils de fronces à la machine (et non un fil de bâti ou un milliard d’épingles). Point auto critique du jour : une de mes manches est bien plus réussie que l’autre. Bref, vive le fait main !

ernest_clos-7

Ernest est proposé en deux longueurs : une longueur au niveau des fesses (jetez un coup d’oeil à la version de Tiphaine) et l’autre mi cuisse (celle que j’ai choisi donc !). Géraldine laisse carte blanche pour les boutons, avec 3 ou 4 boutons pour la version courte, et de 4 à 6 boutons pour la version longue.

ernest_clos-10

J’ai préféré la version longue car il faut que je vous avoue quelque chose. J’ai été largement influencée par les différentes versions du patron Ninot (Pauline Alice) hackées pour le transformer en manteau long droit – cf mes tentatrices Anne et Lise (Lise deux fois même !) Alors je ne sais pas si elles se sont données le mot, mais il me semble que c’est Anne qui a commencé à nous influencer juste avec cette simple idée de le rallonger. Bref, tout ça pour vous dire qu’à la vue de ces versions rallongées, j’ai mis Ninot tout en haut de ma to do list et je ne sais pas pourquoi mais j’étais persuadée mais alors persuadée à fond d’avoir ce patron en ma possession, en tout cas en PDF (Je me rappelle l’avoir eu en version papier mais m’en être séparée après l’avoir acheté en PDF) mais impossible de le trouver, voir même de trouver un semblant de commande chez Pauline Alice (là, ça devient grave docteur…). Je me suis résignée donc à devoir attendre, plutôt que de rajouter un achat à ma liste longue comme le bras.

Et donc j’ai vu en Ernest le même potentiel – et encore plus sans le col – d’où mon choix de la version longue. Alors pour celles qui feraient une comparaison rapprochée avec Ninot justement, déjà d’une part je ne peux me prononcer puisque je n’ai jamais cousu Ninot (j’ai fait le rapprochement uniquement d’un point de vue esthétique, suite aux versions d’Anne et Lise qui me faisaient envie donc) et d’autre part, je trouve qu’il y a bien plus de différences que de points similaires. Bref, le point Ninot est clos 😉

ernest_clos-3

ernest_clos-1

Je suis fan de cette vue de dos et du tombé de mon manteau. Pour moi, c’est une réussite totale <3. C’est aller vraiment crescendo avec Ernest : un premier avis un peu mitigé en découvrant le modèle, mais au fur et à mesure de la création, et encore plus au porté, je pense vraiment avoir trouvé un modèle à décliner. Je prévois sans surprise de le refaire cet hiver, cette fois dans un lainage bien épais pour avoir la version chaude et douillette dont je me rêve (oui je m’endors en rêvant de mes cousettes futures, pas vous ?)

ernest_clos-4

La récap’

Ernest, de République du Chiffon, en format pochette

→ Taille 46 avec comme seule et uniquement modification la suppression du col Claudine

→ 3 m de lainage mouchété léger et 2 m de coton satinée couleur café, tout deux du marché St Michel à Bordeaux. J’ai acheté le thermocollant à Diffus Laine tissus, et les boutons ont été chinés

Voila ma version d’Ernest que j’adore, et dont j’avais vraiment hâte de vous montrer. Je suis très enthousiaste à l’idée de savoir ce que vous en pensez et si vous aussi vous avez craqué pour ce modèle !

Je vous embrasse

Happy Couture

signature

Advertisements

42 thoughts on “Ernest, République du Chiffon

  1. Merci pour cet article. Mon Ernest eSt coupé il me reste encore a entouler qqs pièces avant de passer à la Couture. J ai néanmoins relevé qqs coquilles… sur le patron et le livret. Cela m a un peu déçue alors J ai hâte de le terminer ET de le porter pour mieux l apprécier 🙂

    1. Contente de voir que tu as terminé ton Ernest, et malgré les coquilles, je pense que tu vas l’apprécier à sa juste valeur… J’espère vivement que l’équipe de RdC va communiquer sur le sujet, ne serait ce que pour dire que les remarques ont été entendues 😉

  2. Très jolie réalisation et le tombé du dos est vraiment réussi. J’aime beaucoup les différentes versions de ce manteau, il est féminin et classe. Bon dimanche, à bientôt.

  3. J’a…dore!! Je pense également comme toi, les cols Claudine, pff. Je porte une veste Chloé sans col et c’est bien plus agréable avec de grosses écharpes, on se sent moins engoncée. Bravo pour cette version et le tissu est top!

  4. J’adore vraiment ce modèle mais deux points me chiffonnent. L’encolure est un peu large et laisse voir les vêtements en dessous. Deuxième point, plus embêtant, l’embu des manches. Comme tu le dis il est important et j’ai dû jeté l’éponge car avec mon tissu rigide (un sergé), je n’arrivais pas à un résultat satisfaisant (je précise que je n’ai pas entoilé le tissu devant). Donc conseil à celles qui passent par là et qui seraient tentées : utiliser absolument un tissu très souple et qui ne marque pas les plis et autres. Un lainage c’est très bien mais pas une gabardine ou denim (pourtant conseillés). On ne parlera pas des erreurs sur la planche et dans le livret mais bon c’est un peu décevant. Bref, je ne sais pas si je retenterais de le faire (peut-être plus tard car il est si beau). Le mot de la fin : ta version avec ce tissu est très sympa!

  5. En fait il y a looooongtemps Pauline a fait une version bleu ciel rallongée sur son blog ^-^ après j’ai trouvé que c’était une bonne idée et j’en ai fait un pour moi et un a ma soeur (c’était surtout elle qui voulait un manteau retro bleu canard !!) (Vive les commandes de Noël ^^ cette année elle veut jean taille haute droit) bref … j’ai acheté le Gérard

  6. A la sortie de la collection, ce modèle de manteau m’avait de suite fait de l’oeil, car j’aimais bien les découpes en biais devant, la coupe trapèze mais pas trop … et le col Claudine !!! Oui oui, j’avoue …
    Entre temps, j’ai lu diverses déconvenues de plusieurs avec ce patron, et ça m’a un peu freinée dans mon élan … d’ailleurs, quand j’ai voulu quand-même le commander car la forme me plaisait trop, il n’était plus en vente …
    Du coup, je suis contente de voir ta jolie version et ton retour sur ce modèle, qui te va vraiment super bien (j’avoue que par rapport à la salopette y’a pas photo ! 😉 ) et puis l’idée de le porter sans col est sympa aussi … c’est vrai que je n’avais pas considéré le problème du port d’écharpes ou snood par dessus … et comme j’envisage de me lancer dans le tricotage de châles … voilà voilà !
    Bon, j’espère que le patron va revenir à la vente et que les petits soucis auront été corrigés entre temps 🙂
    Bonne fin de WE !

  7. Il n’est plus en vente hélas, moi qui cherche depuis un moment un modèle de manteau !!! le tien me plais vraiment sans son col claudine. Bravo pour ta réalisation il est superbe, j’adore le pli dans le dos. Plus qu’a espérer qu’il sera de nouveau en vente !!!

  8. Ta version est très réussie, moins manteau fi-fille et ce n’est pas mal aussi.
    Tu as raison d’être exigeante avec le port d’un manteau car il est mis pendant plusieurs mois, donc on doit se sentir à l’aise dedans

  9. J’étais presque prête à craquer pour ce patron mais ce qui me freinait c’était les manches puisque chez RDC je ne rentre JAMAIS mes bras et qu’il me faut toujours couper les manches deux tailles au-dessus. Mais maintenant que je sais qu’en plus il y a des erreurs et des manques, je n’ai aucune envie d’acheter ce patron! J’aimais beaucoup les découpes devant mais tant pis, je vais coudre un autre modèle!

    1. Ahhhh déçue de lire ton avis Pauline, mais je te comprends parfaitement ! Et d’ailleurs, merci de te sentir libre de commenter, et ce quelque soit ton avis. J’apprécie vraiment !
      J’ai hâte de voir quel manteau trouvera grâce à tes yeux alors ^^

  10. J’aime beaucoup ta version, elle me donne vraiment envie de craquer pour ce modèle. J’ai un coupon de lainage a transformer en manteau (je pensais en faire un quart coat) mais maintenant je suis tenter de changer de projet… et sans col claudine 😉

    1. Ahh définitivement ce col divise la populace ^^
      Quelque chose me dérange dans le Quart Coat, mais en même temps il me démange… Ce sera pas pour cet hiver pour moi, mais un jour peut être 😉
      Merci mimi !!

  11. J’espère que tu feras encore plein de beaux rêves de cousettes futures parce que celle-ci est vraiment charmante !!! Cet Ernest est superbe !! J’aime beaucoup cet instant mi-saison, les couleurs de ton lainage et de ta doublure sont vraiment top et il tombe super bien !!! C’est encore une très belle réussite !!! Oh, et la poche passepoilée prise dans la couture, c’est vraiment un chouette détail !!!

  12. J’ai toujours apprécié ton blog parce que j’avais le sentiment que tu faisais un compte rendu honnete et détaillé de tes coutures. Mais la, je suis perplexe… j’ai lu plusieurs critiques négatives sur ce patron, notamment sur une pièce manquante en 46 (taille que tu as réalisée) et quand on lit ton article, tout a l’air parfait avec ce patron…

    1. Alors oui j’ai entendu parlé de cette coquille et d’autres mêmes, mais lorsque j’ai testé ce patron, la planche était parfaite et il ne manquait absolument rien et j’ai également fait remonter à la créatrice toutes les coquilles que j’avais pu rencontré. Donc je n’en ai pas parlé pour la simple et bonne raison que je n’ai pas reçu mon patron définitif et je ne peux malheureusement pas attester ou infirmer ce que j’ai lu ca et la. Je comprends parfaitement la déception de certaines mais je ne peux en parler puisque je n’ai pas tout les éléments en ma possession.Je ferai un édit lorsque je recevrais mon patron, sois en certaine… D’autre part, cela n’enlève en rien la qualité du patron et du modèle… J’espère avoir pu te rassurer sur l’authenticité de mes propos et n’hésite pas à me recontacter au besoin.

  13. Ta version est vraiment très belle : la coupe épurée sans le col et ton tissu ! et j’aurais craqué s’il n’y avait pas ces retours négatifs sur les coquilles dans ,e patron et les instructions … et puis malgré tout la difficulté sur la tête de manche dont l embu sera surement encore plus difficile à résorber sur un tissu plus épais.

    1. Je comprends très bien ton point de vue… J’espère vivement que l’équipe de RdC va communiquer là dessus, mais en tout cas, cela n’enlève rien à la qualité du patronage… Ernest est vraiment réservé pour les filles ayant de la bouteille en couture

  14. J’aime beaucoup ta version automnale du manteau Ernest. Sans le col Claudine, il est chouette et je me verrais bien le porter 😛 Peut être plus masculin mais tellement moins propre sur soi et plus facile à porter. Ton lainage est superbe, le rendu est impeccable. Tu le portes à merveille !!

  15. Je viens de finir ma toile et heureusement que j’en ai fait une car il y a un problème avec la manche. D’une part, elles sont étroites, d’autre part, comme tu l’as souligné, il y a vraiment beaucoup d’embu, beaucoup trop, et résorber tout cela tout le long de l’emmanchure finit par donner un effet fronçé qui tombe mal, je trouve. De plus, ma fille qu fait un petit 34 se sent serrée dans ce modèle et c’est bien la première fois, car d’habitude tout est toujours trop grand. Bref, je suis bloquée, j’hésite. Est-ce que je fais la taille au-dessus (36) ? Pour me retrouver avec le même problème ? Et dire que je viens de décalquer toutes les pièces de la T 34. J’ai vraiment les boules !
    D’autant que lorsqu’on voit celui de BeeMade, elle ne parle pas de ce problème, tout semble aller comme sur des roulettes et on a l’impression d’être soi-même la reine des cruches. Merci pour ton article.

    1. Alors non tu n’es pas la reine des cruches.
      Chaque blogueuse tient son blog comme elle le souhaite, et c’est vrai que j’ai tendance à dire les choses, tout en restant polie, mais surtout parce que je n’aime pas les déconvenues non plus… J’ai besoin de savoir tout, et même si c’est difficile ou qu’il y a des coquilles, ce n’est pas ça qui m’empêche d’acheter un patron. J’achète un patron parce que j’aime sa coupe et le modèle, pas parce que le livret est super bien détaillé, ou que le patron va tomber bien sans modification.
      Donc tu n’es pas une cruche. BeeMade n’a peut être pas eu ce problème, ou alors n’a pas voulu communiquer dessus, mais cela reste son choix, et peut être si tu la contactes en privé, tu auras une réponse à ce sujet 😉
      Donc, je t’encourage vivement à le reprendre une fois peut être l’avoir laissé de côté un certain temps. Je trouve cela bizarre cette étroitesse des manches, car cela n’est pas mon cas, et je peux mettre un pull un peu épais dessous – alors qu’avec d’autres modèles, c’était plutôt ajusté.
      Je serai tentée de te dire de partir sur un 34 mais en prenant les manches et l’emmanchure du 36, j’espère vraiment que ce sera une réussite

  16. Coucou Clotilde, j’aime beaucoup ton Ernest je trouve qu’il te va vriament bine. Les lignes du manteau sont simples et efficaces je trouve et je suis d’accord avec toi: je le préfère sans col

Ecrire un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s