L’hebdo de Clo #2

Bonjour à toutes !

Le printemps arrive… Et je sais pas vous mais moi, ça me donne des ailes !!! Je re-vis ! Les petites pousses du jardin refleurissent, j’ai envie de changer de déco à l’intérieur, et à l’extérieur, je plante toute ce qui me passe par la tête, sans oublier la collection printemps été Deer&Doe qui se finalise et arrive dans le courant du mois de mars apparemment (mode hystérie on).

Alors qu’est ce qui se passe sur la blogo en ce moment… ? Voici quelques instantanés – les immanquables de ces dernières semaines dont il fallait que je vous parle !

***

En vrac :

Coup de gueule – PDF – Broderie – Orageuse

***

– Je suis tombée sur l’article d’Ibijau et punaise il a résonné en moi. Le sujet ? Des marques de patrons qui s’arrêtent à la taille 46. Comment réagir face à ce choix ? Comment peux t on se sentir visée par la marque si on est au delà d’une certaine taille ? Pourquoi investir dans un patron que l’on devra forcément agrandir ? Comment ne pas se sentir exclue d’un mouvement de mode ? Autant de questions qui gravitent dans ce petit billet coup de gueule, auxquelles je n’ai malheureusement pas de solution, si ce n’est s’orienter vers d’autres marques. Car je trouve au contraire, que de nouvelles marques sont de plus en plus audacieuses et osent grimper jusqu’au 52 (ou comment voir le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide – je me surprends moi même !). Regardons du coté de chez Urban Fairy, Les Fusettes, et même Ivanne S qui va jusqu’au 52, ou encore Chez Machine qui ose certains modèles jusqu’à la taille 56 !!! Ces marques n’ont peut être pas encore la même la notoriété ou popularité que d’autres (et encore !), mais ont le mérite de se pencher justement sur ce « problème » et osent la gradation des grandes tailles pour satisfaire un maximum de personnes. L’autre option serait d’aller voir de l’autre côté de l’Atlantique où la majorité des marques vont jusqu’au 52 (la taille 20) et même au delà – on en profite du coup pour perfectionner son anglais de couture les filles !!! Bref, un article très personnel mais que je vous invite à lire vivement !

– Envie d’un patron PDF mais désespérée à l’idée de devoir l’assembler ? Elsa et son mari se sont lancés dans l’impression de papier A0 pour notre plus grand bonheur !!! J’avais entendu parler de l’expérience de Lise avec le site Tirage de Plan avec un retour très positif sur ce site, et des prix carrément intéressants, mais là, c’est comme si on soutenait une copine de couture !!! Merci Elsa pour ce service qui va vraiment en ravir plus d’une, je suis persuadée que certaines ne reculeront plus devant les PDF maintenant !!! Je crois en ce projet alors MERCI d’y avoir pensé 😉 On file chez Copy Sew maintenant !

– Je vous avais dit que j’avais très envie de me lancer dans la Broderie, et bien ça y est !!! C’est arrivé !  Et c’est même très concret ! Artesane m’a donné un grand coup de pouce en m’offrant le cours de Martine Biessy : Apprendre à broder avec Martine ; je vais enfin pouvoir concrètement me lancer les yeux fermés dans cette technique, et je compte bien créer un petit journal de bord pour vous présenter tout ça, surtout que je pars de zéro. Mais vraiment de zéro : je n’ai aucune expérience, aucun outil ou matière première, alors je vais m’accrocher à ce cours et espère vraiment trouver des réponses à mes questions, et surtout, j’espère qu’il va me donner de solides bases pour continuer à enrichir ma technique plus tard. Stay tuned !

– La récente collection d’Orageuse vient de sortir, et déjà on peut découvrir de très jolies versions. Coup de coeur pour le manteau Riga vu ici, la jupe Berlin vue , et la blouse Helsinki vue ici !!! Je peux d’ores et déjà vous dire que le temps va être orageux sur mon blog dans les prochains jours ❤

***

Et vous ? Des envies de couture avec le printemps qui arrive ? Des bons plans à me communiquer ?

Bises à tous et Happy Couture

signature

Publicités

16 thoughts on “L’hebdo de Clo #2

  1. Côté impression de patron PDF, j’ai fait appel à un magasin de reprographie pas trop loin de chez moi. Pour Moneta, Negroni et Aster de Colette Patterns ainsi que Cheyenne, j’en ai eu pour un peu moins de 25€, sachant que Moneta rentre dans un rouleau de près de 3m sur 1m! Vu le prix avancé pour avoir les patrons en PDF (en promo), ça me semble raisonnable. Il a fallu pas mal démarcher mais ça vaut le coup. (parce que « oui, on fait le format A0 à 9€ la page » euh…) Ce serait super si les marques françaises se mettaient aux versions grand format aussi…

  2. merci pour ce lien, et merci aussi pour les noms de marques à aller regarder! 😉 rien que pour ça je suis contente de ce coup de gueule, parce que du coup j’ai découvert de nouvelles marques de patron à tester!
    Et bon courage pour la broderie! C’est un hobby sympa et relaxant une fois qu’on a les bases… et plus facile à emporter avec soi que la couture

  3. Merci pour le partage de Copy Sew, jusqu’ici j’imprimais dans le copy shop de mon quartier mais ça grimpe vite à 6€ la planche en plus de l’achat du PDF… je le garde en post-it, ça me servira c’est certain vu mon désamour pour l’assemblage des patrons !

    je suis assez conquise par la collection d’Orageuse, je reste en veille car le temps manque horriblement comme toujours…. et la nouvelle collection Deer&Doe risque de me faire oublier toutes mes priorités !

  4. Merci pour la découverte de Copy Sew !!
    En ce qui concerne l’arrivée du printemps effectivement chez moi aussi cela me donne pleins de nouvelles envies (couture et agencement de la maison également).
    Bon week-end.

  5. Merci pour toutes ces information ,je découvre des marques de nouveaux patrons….. Bon courage pour la broderie, je trouve que cela détent !!!!!!

  6. Sympa ta petite gazette !
    Pour le coup de gueule, c’est clair qu’il y a des progrès à faire pour adapter l’offre à la demande … en grandes mais aussi en petites tailles ! Parce que devoir piocher dans les patrons ados/14-16 ans à presque 50 ans, c’est pas simple à assumer et le choix est restreint aussi !!! Sans parler des revues de couture qui taillent à partir du 40 … Je compatis donc aussi pour le souci parallèle où il est difficile de trouver au-delà du 44-46. Cela dit, pour avoir commencé à m’intéresser au patronage, j’ai constaté qu’en effet, en dessous et au dessus d’un panel de tailles « standards », on ne peut pas se contenter de simplement grader plus grand ou plus petit, il faut souvent revoir entièrement la conception du vêtement et cela prend du temps, nécessite des calculs et une réflexion supplémentaires … sans doute que pour certaines marques, ça ne serait pas considéré comme « rentable » …
    Concernant les PDF, je n’y adhère pas personnellement … certes, le prix de base est moindre, mais une fois ajouté le coût de la ramette de papier, de l’encre, du rouleau de Scotch … et le temps passé à m’énerver sur l’assemblage, je m’y retrouve davantage avec les pochettes ! Et si je dois de toute facon attendre la livraison d’une impression A0 sur commande, et qui m’aura coûté encore un certain prix, autant attendre directement la livraison de mon patron pochette ! Cela dit, dans le cas où un patron que j’adorerais trop ne serait dispo qu’en PDF, c’est clair que le site d’Elsa est à garder sous le coude 🙂 Super idée donc !
    Et puis je vais guetter ta production Orageuse printanière avec plaisir !
    C’est vrai que l’arrivée du printemps, ma saison préférée, donne des ailes !
    Bisettes et bon WE !

  7. Merci pour le tuyau pour les patrons PDF. Comme toi j’aime ce moment ou les bulbes sortent plein de promesse. J’attends aussi les nouveaux patrons Deer and Doe .

  8. Je plussoie au coup de gueule d’ibijau ( j’ai découvert son blog grace à ton article) , effectivement certaines marques indés se sont étendues au delà du 46, mais attention, les mesures ne correspondent pas toujours à la « vraie réalité ».
    Bien prendre ses mesures et vérifier sur le patron, sinon surprises garanties!! J’aime bien le magasine Fashion Style , qui grade jusqu’au 56, ils ont des modèles sympa. J’ aime bien aussi les patrons de chez Named (jusqu’à la taille 50) j’ai déjà cousu la robe Lexi et le top Talvikki, un pur bonheur! Pour le reste, je passe mon chemin, car si je dois tout re-grader, inutile d’investir. Les PDF j’avoue que ce n’est pas trop mon kif, mais bon, si je craque vraiment sur un modèle, et à condition qu’il n’y ait pas trouze mille pages, pourquoi pas, à la retraite on rechigne moins à faire ce genre de chose 😀
    Quand à la broderie, au CSF j’ai flashé sur les kits sashiko, pas encore fait, j’attends les beaux jours pour pouvoir m’installer à l’extérieur (j’ai hâte)!

  9. J’ai une horreur des PDF, déjà que mon temps consacré à la couture est réduit, alors assembler un PDF j’ai essayé une fois mais je ne recommencerai pas. J’ai donc enregistré le site Copy Sew dans mes favoris, merci Clotilde !

Ecrire un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s