Berlin, Orageuse

Hello !!!!

Je reprends aujourd’hui la collection Borealis de Orageuse avec cette fois ci la dernière pièce de la collection à vous présenter : la jupe Berlin. Il est temps en plus pour moi de finir mes pièces hivernales, et de passer aux cousettes de printemps (26° en Gironde ce jour), donc cette petite jupe s’est fait attendre mais elle est bel et bien là, et je comptais bien vous le faire savoir.

Une jupe dans la ville

Ce modèle, c’est vraiment une classe, une modernité, le chic citadin comme on dit sur les blogs « mode ». Je suis plus une fille à l’aise dans mes baskets dans un style confortable et casual, mais je ne sais pas pourquoi, cela a été le coup de foudre avec Berlin. Et surtout en version courte. Dieu que j’aime cette longueur bien au dessus du genou, qui reste totalement décente lorsqu’on s’asseoit.

Mais en y réfléchissant bien, ce n’était peut être pas un pur hasard ce coup de foudre entre elle et moi :

  • Premièrement, j’aime les jupes courtes l’hiver,
  • Deuxièmement, j’aime les jupes qui ont des poches,
  • Troisièmement, j’aime les coupes droites, légèrement boules.

… Et Berlin réunit parfaitement ses 3 critères.

J’ai donc foncé tête baissée dans cette réalisation – qui fut d’ailleurs la toute première de la marque, et sans réfléchir j’ai pris un des plus jolis tissus jacquard que j’avais dans mon stock, et que je destinais justement à une jupe droite (je l’avais acheté en pensant à une Andrea en fait 😉 )

J’aime quand tout se déroule parfaitement, comme une partition de musique que l’on suit à la lettre, et qui nous fait voyager le temps de la création ! C’est un peu ce qui s’est passé avec Berlin : cette première expérience fut riche, passionnante, et même si j’ai eu des doutes, j’ai fait confiance au travail de la créatrice et cela s’est avéré payant. Et la première fois que je l’ai enfilé, c’était juste… « waouh, punaise qu’est ce qu’elle me va bien !!! »

C’était presque reposant de la réaliser, j’en oublierai presque que c’est un projet qui demande de la technique.

Des finitions aux petits oignons.

Si Berlin vous tente, sachez une chose : elle est totalement doublée, jupe d’hiver oblige. Je ne peux vous parler du détail de construction de la version longue, qui comporte une large fente sur le devant, la seule chose qui me parait sensée de vous dire est que la version courte sera plus facilement réalisable que la version longue, du seul fait de cette fente devant justement.

Le devant comporte deux grandes poches italiennes ; elles sont cousues puis cachées astucieusement par un jeu de plis simples, mais à réaliser au millimètre près : la couture de la ceinture vous attend au tournant après ^^

Le dos comporte deux petites pinces qui viennent donner le seyant à la fesse (ouhhh là là… !) et il est en deux parties, fermé par un zip invisible. Un zip invisible oui Madame. Sur une jupe totalement doublée. Ouch, là ça peut faire mal. Mais ne partez pas !!! C’est clairement expliqué et si c’est votre première fois, promis cela se passera bien !!! Perso, ça ne m’était pas arrivé depuis feu Anémone (punaise ça fait 3 ans, j’ai pris un coup de vieux là !!) alors je peux vous dire que ça fait du bien de revoir ses classiques 😀

Et les raccords dos, on en parle ?? 

J’adore cette vue de côté. Vous comprenez pourquoi c’est une jupe classe hein ? On peut mettre les mains dans les poches sans avoir peur d’un effet baggy, la ligne reste droite, les plis devant ne gonflent pas et restent bien sages… Que du BON-HEUR !

Juste un petit aparté sur ces photos où je porte la jupe avec une ceinture du commerce. C’est juste parce que je la préfère ainsi, mais sachez que le patron est prévu avec une ceinture en tissu à nouer sur le devant. Je l’ai cousu pour les besoins du test mais je me suis rendue compte que je ne la portais pas ainsi, la ceinture faisant un excès de matière sur le devant. Alors si vous souhaitez porter la ceinture nouée sur le devant – et je sais que beaucoup d’entre vous aiment ça – il vous faudra certainement porter le tshirt (ou autre haut) à l’intérieur de la jupe 🙂

Je suis un peu nostalgique à écrire ces quelques lignes : en voyant le printemps qui arrive, cela veut dire pour moi que cette jupe va rentrer dans les cartons et attendre sagement le retour de l’automne prochain. Je suis triste à l’idée de savoir que je ne vais plus la voir dans mon dressing, c’est con, je sais ! Mais je suis comme ça.

Par contre, je sais que je serai heureuse de la retrouver dans quelques mois, alors que je l’aurai complètement oublié (et ça, c’est sur !)

Patron Fournitures
Berlin, Orageuse
Disponible au format PDF au prix de 8,50€
1 m 50 de jacquard bleu/gris/vert, marché St Michel

1 zip invisible de 20 cm

1 m de doublure, et chutes de thermocollant pour la ceinture

Présentation ♥    ♥    ♥    ♥    ♥
Clarté des explications ♥    ♥    ♥    ♥    ♥
Facilité de réalisation ♥    ♥    ♥    ♥    ♥
Coupe du vêtement ♥    ♥    ♥    ♥    ♥
Points forts Points faibles
 

Fichier PDF très complet pour les explications et disponible en A0

Peu gourmande en tissu

Modèle classe, moderne et dans l’air du temps, présentant deux variations intéressantes

Attention à la ceinture nouée sur le devant qui « limite » le champ des possibles pour la porter

 

Technique Jupe totalement doublée, fermée avec un zip au dos.

Demande de la précision pour les plis et les pinces, pour que tout soit raccord à l’étape de l’assemblage avec la ceinture.

 A refaire ? Une me suffit… pour le moment ❤

Ce projet de couture signe donc l’arrêt pour le moment des cousettes d’hiver, et même si je suis heureuse que le printemps arrive, je suis toujours un peu triste de laisser la saison froide derrière moi. Cette saison où je m’enroule dans des gilets, où j’aime porter mes bottines adorées, cette seule et unique saison où je m’accepte dans des longueurs de jupe aussi courtes… Mais une chose est sûre, Berlin reviendra l’année prochaine…

J’espère qu’elle vous plait ! Comment trouvez vous ce modèle ? L’avez vous déjà réalisé, ou projetez vous de le faire ?

Publicités

38 thoughts on “Berlin, Orageuse

  1. Jolie !
    Et tu veux pas le refaire dans un tissu été?

    Ta description des jupes que tu aimes me fait penser à la jupe Origami de Gasparine..que je suis en train de faire pour la capsule d’avril 😉 enfin elle n’est pas tout à fait droite, mais ça peut toujours se modifier !

    1. Je l’avais en ligne de mire celle là ! D’autant plus que je l’ai dans mon stock !!! J’avais vu une version qui m’avait beaucoup plu en plus !!
      Pour la belle saison, je pense que je la referai peut être, mais en version longue cette fois ci !

  2. Très jolie jupe qui te va super bien! Et pourquoi ne pas la faire pour la belle saison en sergé de coton ou dans un autre tissu qui se tient bien? Quant à la ceinture, je partage ton avis. Belle journée. Béné

  3. Déjà, la jupe gagne des points avec moi en s’appelant Berlin ! Mais ce qui m’as rendue fan ce sont les poches cachés dans les plis !!!! Que c’est BEAU !
    Je ne sais pas si je vais la faire ou pas, mais en tous cas ta réalisation est superbe, et avec les raccordes fallait avoir envie !

  4. Je suis comme toi, je me réjouis de l’arrivée des beaux jours mais je préfère les fringues d’automne/hiver à porter…
    je suis contente de voir ta version, celle avec la fente me plait bien aussi!

    1. Ce modèle se porte aussi bien court que long, et ça c’est vraiment le top ! Tu sais que je suis quand même en train de réfléchir à une version plus estivale dans la variante longue ^^

  5. Je suis clairement passé à côté de ce patron à cause du tissu géo qui ne me plait pas (mais alors pas du tout). Je dois quand même bien admettre que ta version est au top, j’adore et je commence à percevoir le potentiel de ce modèle.
    Qu’elle soit doublée pour le printemps n’est pas un problème en Bretagne, avec deux popelines ça peut le faire non ? ce n’est pas possible de la travailler sans doublure ?

  6. J’adore cette jupe, très jolie et elle te va très bien. Si je peux me permettre, je préfère le rendu de celle-ci à la 1001 perle. J’ai découvert ton blog il n’y a pas très longtemps mais j’aime bcp. Le petit plus positif, c’est qu’on a à peu près la même taille/morphologie donc j’aime bcp voir le rendu de tes vêtements portés. Je découvre des patrons que je n’aurais jamais osé coudre pour moi et ça me donne envie de me lancer. Merci !

Ecrire un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s