[Zoom sur] Fiat Lux, patrons de couture éclairés

Hello tout le monde !

Du nouveau dans la blogosphère couture : les patrons « Fiat Lux ». Alors oui, une nouvelle marque vient de naître, et certaines d’entres vous connaissent mon avis sur le sujet : trop de patrons, trop de marques, trop de tout et pas assez de qualité. Mais j’ai eu envie de vous présenter cette nouvelle marque, qui se préparait en douce depuis quelques mois.

Mais avant tout chose, disclaimer :

Pour éviter tout malentendu ou autre, je préfère insister sur le fait que j’ai eu envie de vous présenter cette marque. C’est moi qui ai décidé d’écrire cet article, sans pression aucune, parce que je ressentais le besoin de vous faire connaitre la personne qui se cache derrière Fiat Lux : Bérengère (et j’ai même eu la chance de la rencontrer brièvement – un de ces heureux hasard de la vie !). Il n’y a aucun lien affilié ou partenariat dans cet article (quand c’est le cas, c’est clairement écrit et puis, cela apparaît sous l’onglet « Partenariat » sur la zone à coté du texte) ; j’ai reçu en cadeau le patron PAM parce que je l’ai testé pour les besoins de la marque, mais celui ci fera l’objet d’un article qui va suivre.

Bérengère, je la connaissais un petit peu car elle m’avait suivi au début de l’année dans la garde robe capsule, et donc je scrutais régulièrement son avancée dans ce projet. Alors quelle surprise lorsque j’ai su qu’elle lançait sa propre marque (et je me suis dit, cette fille, elle a des couilles bordel !)

Je vais être honnête : la première chose qui m’a plu dans cette marque, c’est son logo et son objectif :

 

La petite machine à coudre dans une ampoule qui s’éclaire, moi je trouve ça juste trop génial. Le concept ? chaque patron est associé à une technique d’apprentissage nouvelle, accompagné d’un cours vidéo sur le thème du patron. Et maintenant je vais laisser la parole à la créatrice, c’est elle qui va en parler le mieux… :

 

⊗ Qui est Bérengère ?

C’est moi ! Bérengère 33 ans, Bordelaise, a fait un passage de presque 10 ans sur Paris et vient de déménager en Suisse. Fan d’artisanat et des métiers manuels en général, j’adore voir ce que des mains et un cerveau peuvent créer à partir d’un savoir-faire bien technique. C’est une chose qui a le don de me fasciner : je pourrais rester des heures à regarder une personne faire de la poterie, de la reliure, de la broderie… Beaucoup de choses me passionnent et je suis une (trop ?) grande curieuse de la vie. Je pars donc du principe que je ne perds jamais mon temps car absolument tout ce qui m’entoure peut être inspirant.

J’ai aussi demandé à mes amis comment ils pouvaient bien me décrire car c’est vraiment pas facile de parler de soi et voici les résultats : « Passionnée, déterminée, obstinée (ils ont pas voulu dire que je pouvais être super agaçante je pense ^^), courageuse, méticuleuse,   enthousiaste, résolue, persévérante, rêveuse ».

⊗ Quelle est ta formation et ton expérience dans le monde de la couture ?


Ma formation officielle remonte à mes 15 ans. J’ai commencé par des études professionnelles avec un BEP métiers de la mode. Cette formation consiste à apprendre les bases de la couture, connaitre les matières, les techniques de montage comme les cols, les diverses fentes, faire des lignes de couture jusqu’à ce que tu saches mesurer à l’œil nu ton travail (j’ai des yeux de lynx depuis).
Entre temps, comme j’adorais coudre, ma professeure m’a inscrite à un concours qui s’appelle « les meilleurs apprentis de la Gironde » ou j’ai obtenu la médaille de bronze en réalisant un gilet pour femme. Je pense que c’est LÀ, que j’ai su que la couture et moi ce serait pour la vie !
J’ai donc continué mes études avec un BAC professionnel dans la même lignée où j’ai appris plus de techniques pour le moulage, le tracé à plat, le patronage et aussi à monter des collections. Ces deux années ont étés plutôt cool mais comme je suis une grande fan des points à la main (ben oui !), après avoir mon BAC, j’ai voulu revenir en arrière et passer un CAP tailleur dame. 35H de couture à la main par semaine c’était LE REVE !
L’année suivante je rentrais en BTS de stylisme / modélisme car finalement, j’aimais bien créer des vêtements plus fous les uns que les autres. J’ai terminée l’année avec une collection de vêtements réalisés en laineur de piscine (grosse expérimentation) et puis j’ai dû réfléchir à ma vie professionnelle…

J’ai commencé en étant couturière pour une marque Bordelaise et puis je suis montée à Paris rejoindre une équipe de techniciennes produits pendant 5 ans. J’ai fait des tableaux de gradations à n’en plus finir, des fiches et des dessins techniques à en rêver la nuit.
Après avoir fait le tour de pas mal de secteurs (je me suis occupée des vêtements en maille, sport et nuit pour femme) j’ai dis STOP ! Travailler sur l’ordinateur tous les jours c’est trop pour moi. Le côté manuel de mes diverses formations me manquait réellement donc je suis partie travailler chez Jeanne Lanvin.

Là, j’ai pu découvrir les coulisses des défilés, les fiches techniques (encore) plus élaborées. J’avais un pied dans l’atelier de confection et l’autre dans mon bureau. J’étais pas mal mais travailler dans une ambiance stressante H24 ne me correspondait pas. J’ai profité de cette remise en question pour faire le point sur ma carrière, ce que je voulais vraiment,  j’ai donc suivi des cours dans une école parisienne qui forme et perfectionne des modélistes et des patronniers. Avant même d’avoir fini ma formation, j’ai trouvé Brin de Cousette, l’endroit le plus cool du monde. Les filles m’ont attendue le temps que je finisse ma formation pour que je puisse devenir la nouvelle prof de couture de l’atelier. Bon dieu que c’était génial ! C’était ça que je voulais depuis le début ! J’avais enfin découvert un truc qui me bottait vraiment : enseigner. Me sentir enfin utile. Partager ma passion avec mes élèves et puis leur proposer telles ou telles techniques de montage pour leur en faire découvrir toujours un peu plus chaque jour.
Mais comme toutes bonnes choses ont une fin, j’ai dû suivre mon conjoint en Suisse en décembre dernier. C’est là que Fiat Lux a commencé à prendre de plus en plus forme (je travaillais déjà dessus depuis quelques mois) 

 

⊗ Quel est le petit plus des patrons Fiat Lux ?

Je pense que ce sont les thématiques des patrons. Pour chaque nouveau patron, je mets le point sur un thème technique à apprendre (ou bien à revoir en fonction du niveau de la personne) afin d’en apprendre un maximum. Les livrets de montage sont très détaillés avec des explications simples accompagnées d’un maximum de schémas. Si on a un oubli, on peut se reporter sur La Veilleuse, mais également sur les vidéos de cours et de montage du vêtement.
J’essaie également de créer des pièces importantes pour un dressing mieux réfléchi. Le but étant d’avoir des patrons de couture qui permettent d’avoir des vêtements qui puissent être portés pour toutes les occasions qui se présentent dans une vie. 

 

⊗ Tu nous parles de Pam un petit peu ?

Pam est à la fois une jupe, une robe et un débardeur en jersey. Le tout avec une forme plutôt large au niveau de la taille et du bassin pour pouvoir se sentir confortable dans son vêtement et ne pas avoir à refuser de manger une glace ou du chocolat cet été ! (moi gourmande ? non !)
Pam a été conçue pour les personnes qui voulaient se lancer pour la première fois sur du jersey, ou pour celles qui souhaitent avoir LA petite robe de plage indémodable dans leur dressing.
Pour revenir aux thèmes des patrons, le thème de Pam est « apprendre à coudre du jersey à la machine à coudre ». J’ai souhaité en expliquer un maximum sur cette matière et la démystifier car, quand je donnais des cours, j’ai eu bien trop souvent des gens qui avaient peur de coudre du jersey. J’explique donc dans les vidéos comment maîtriser au mieux cette matière et je conseille même de commencer par la construction du débardeur qui est le plus simple des trois options de Pam.

 

⊗ Que peux tu nous dire sur tes projets et tes envies pour la suite ?


Je réfléchis déjà à proposer des week-end ou soirées couture en France et en Suisse. Cela me permettrait de retrouver de temps en temps l’ambiance des cours ainsi que de partager encore plus avec des passionné.e.s .(mes élèves me manquent tellement…) Je cherche aussi des points de vente en Europe où je pourrais distribuer mes patrons. Et avant tout ça, j’ai encore quelques petits détails que j’aimerais peaufiner pour mes prochains patrons.

***

Voilà ! J’espère que vous êtes contents d’avoir découvert l’univers des patrons Fiat Lux et surtout sa créatrice, qui est pétillante et passionnée comme beaucoup d’entre nous ! Je vous rappelle que le patron PAM est sorti depuis quelques jours avec un prix de lancement qui s’arrête demain, Dimanche 30 juillet au soir ! Je vous présente dans la foulée ma version de ce patron

En attendant, dites moi tout ! Quelles sont vos premières impressions de la marque ? Quelque chose vous plait ou vous déplaît en particulier ? Comment imaginez vous la version de Pam ?

Publicités

17 thoughts on “[Zoom sur] Fiat Lux, patrons de couture éclairés

  1. Je suis d’accord avec toi, trop de patrons, on ne sait plus où donner de la tête et confier notre plus beau tissu du moment à un patron qui nous plaisait sur internet et qui se révèle catastrophique une fois coupé et cousu. J’adore ton article sur cette vraie professionnelle et j’ai très envie de découvrir ses patrons. Merci encore à toi pour nous avoir fait découvrir cette nouvelle marque

  2. Salut!! Je suis echanté de voir que vous étes passionnée pour faire vôtres choses avec beaucoup d’amour. Choiser le bonheur, la simplicité e la perfection.
    Je te souhaite un grand travail et tout le succès.
    Je t’écris avec enthousiasme de Rio de Janeiro, Brésil! Tout ira très bien !! Bisous!!

  3. Whaou ! Je suis épatée par son parcours 😃 cette présentation est au top !
    Par contre ce premier patron ne me fait pas rêver ! Mais je suis deja curieuse de voir le prochain 😉 bonne journée
    Je m en vais de ce pas rédiger mes articles sur ma garde robe capsule qui prend du retard…C est fou cette flemme de bloguer 😨
    BisetteS

  4. Les personnes passionnées sont toujours passionnantes ! C’est un concept original qui met la technique en lumière, alors cela me plaît; mais comme toi, je me lasse de ces pseudo-nouveaux patrons qui font le buzz, pour pas grand chose.J’ai justement cousu un jersey très lourd et très mou – une horreur – pour la chemise de nuit de ma garde-robe capsule : je suis vaccinée pour un moment, je crois!

  5. J’adore Bérengère 😉 je suis contente d’en apprendre plus sur qon parcours qui est impressionnant, surtout pour moi qui ai abandonnée après mon bac sti génie méca et matériaux souples. J’aime le fait qu’il y ai 3 variations. Et j’aime aussi ce concept de patron qui s’adresse peut être pour le moment qu’à un public débutant. J’ai hate de voir la suite. Merci Clo pour cet article, hâte de voir ta version.

  6. Quel beau projet!Un patron avec de la technique bien expliquée,C est super et puis l idée de cours (sur Paris) pour le partage et la convivialité,un vrai bonheur.

    Hâte de découvrir la suite….

  7. Un article tres intéressant, c’est toujours chouette de découvrir de nouvelles personnalités. Bérangère à l’air super punchs, et quel parcours !!! Je suis admirative. Par contre encore une nouvelle marque… cela devient difficile de se démarquer… j’ai du mal à voir où est la nouveauté ; pas tentée par ce modèle, à voir ce qui sera proposé par la suite.

  8. On peut penser que la couture est devenue une poule aux oeufs d’or vu le nombre de marques qui apparaissent !
    Le professionnalisme de Bérengère est au moins un gage de qualité, sa démarche est intéressante un patron une technique mais pour l’instant ce premier patron me semble très ordinaire, il faut voir les prochains ….à suivre !

  9. Bonsoir, alors moi j’aime bcp son profil professionnelle et ses nouvelles aspirations. Mais je suis assez surprise (voire même un peu déçue du coup) par la banalité du premier patron (elle a l’air tellement expérimentée qu’elle doit pouvoir nous sortir des patrons plus originaux). Enfin, même si j’aime l’idée de son logo, je trouve qu’en pratique il rappelle beaucoup « Louis Antoinette » (et je n’aime pas cette marque 😉 ). Voilà mon avis! Cela dit je vis en Finlande, alors je suis peut être juste jalouse de ne pouvoir profiter de ce genre de vêtements! 😉 Vivement la collection plein hiver! Elsa

  10. Joli parcours professionnel , sa ténacité force l’admiration. Mais sortir un patron de débardeur pour commencer…je ne comprend pas très bien le concept. De plus, pas de taille au delà du 46…. encore une fois, déception. Je préfère retourner piocher dans le livre  » coudre le stretch » de marie poisson, qui grade bien au delà du fatidique 46 et comporte des patrons super bien faits, déclinables à l’infini avec des chapitres explicatifs très détaillés. Cela dit ce n’est que le début: Wait and see!!

  11. Merci à toutes pour vos petites impressions, c’est super de pouvoir avoir un retour sur son travail.
    Je me permet de répondre au maximum de vos interrogations :

    Concernant les tailles au delà du 46, malheureusement pour le moment je dois faire des choix de tailles mais je compte bien faire des évolutions dans le futur 🙂

    Pourquoi cette forme en premier patron ? Car je craquais complètement sur les robes longues débardeur, je trouve que c’est un exilant basique à modifier à l’infini ainsi qu’ une bonne approche de thème couture pour travailler le jersey.

    Les prochains patrons ?
    Je travaille déjà sur les 3 prochains patrons. Le patron de septembre restera un niveau 2, celui d’octobre un niveau 3 et celui de décembre je ne sais pas encore (n’hésitez pas a me contacter si vous avez des préférences de techniques, formes, je suis ouverte au dialogue 🙂
    Je travaille petit à petit pour proposer des patrons de tous les niveaux. D’ici la fin de l’année, j’espère que vous trouverez votre bonheur.

Ecrire un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s